Cosmétiques maison : où acheter les matières premières pour les faire?

Comment choisir ses produits

Il existe tellement de points de vente pour acheter ses matières premières pour fabriquer ses propres cosmétiques qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Lorsque l’on choisit une huile végétale, un beurre ou autre ingrédient, il est nécessaire de s’intéresser à la provenance de celui-ci ainsi que son type de production. Je privilégie toujours les ingrédients biologiques ou plantes sauvages, de première pression à froid pour les huiles, afin qu’elles gardent toutes leurs qualités.

Pour les huiles essentielles, pour commencer, bien vérifier le nom latin sur l’étiquette. On trouve encore, en 2019, des « huiles essentielles de lavande » sans autre précision, ce qui est un non-sens total quand on sait qu’il en existe différentes variétés, aux propriétés différentes. Je suis exigeante sur deux choses : leurs certifications (labels AB, Ecocert, Nature & Progrès) ainsi que leur analyse chimique, que l’on trouve sur l’étiquette ou sur la fiche produit du site internet. Le chémotype de l’huile est essentiel (pardon, mais elle était trop facile à faire celle-ci) car il indique quelle est la molécule biochimique active de l’huile en question. Pour le connaître, dotez-vous d’une encyclopédie des huiles essentielles comme le guide de Danièle Festy* et comparez les compositions biochimiques. Une huile essentielle d’hélichryse italienne vous intéresse mais l’acétate de néryle n’est pas indiqué en principal composant biochimique? Ne l’achetez pas, l’huile essentielle n’aura aucune utilité.

Les huiles et beurres végétaux

Secret d’argan Des huiles végétales pures en direct du Maroc, les huiles de nigelle et argan y sont parfaites.

Typology Je n’ai testé que les huiles végétales de base (jojoba, argan, amande douce), mais elles sont de bonne qualité, pures, avec une belle odeur. Typology assure qu’elles sont de première pression à froid, un maximum biologiques.

La compagnie des sens Une petite entreprise lyonnaise qui produit huiles essentielles et végétales. Entreprise transparente sur la production d’huiles, j’aime beaucoup.

Make It Beauty Huiles végétales plus rares, agents de textures, tensioactifs purs…

Waam cosmetics Huiles et beurres végétaux, exfoliants… Eshop de plus en plus complet, il y a également des cosmétiques tout prêts, en partenariat avec Peau-Neuve, comme l’huile de pousse pour les cheveux ou du parfum.

Les huiles essentielles

Pranarom La marque créée par Dominique Baudoux, aromathérapeute réputé, produit des huiles essentielles pures depuis 1991, référence mondiale, jamais de déception.

La compagnie des sens Là aussi, des huiles essentielles d’excellente qualité.

Ad Naturam Huiles essentielles d’excellente qualité, j’ai testé des dizaines de tea-tree et c’est chez eux que l’on trouve la plus parfaite à mes yeux.

Le gel d’aloe vera

Pour lui, je trouve que c’est beaucoup plus compliqué. Il y a énormément de choix, y compris en magasins bio physiques… mais quel choix! Entre les ajouts et autres ingrédients, les packagings 100% plastique pas toujours pratiques, difficile de s’y retrouver. Moins votre gel contient d’ingrédients, plus pur il sera et plus efficace il sera. J’aime beaucoup de celui de Make It Beauty.

Prix : entre 10 et 16 euros les 100 g pour un aloe vera de bonne qualité.

On peut également faire son propre gel d’aloe vera avec des feuilles que l’on achète ou avec son propre aloe à la maison. Attention, cela doit bien être un aloe barbadensis, les autres sont toxiques pour l’être humain.

Les autres matières

Pour les conservateurs, agents de textures ou extraits de plantes, je me fournis chez mon herboriste, Make It Beauty, Waam ou dans les magasins l’Aromathèque. Pour les poudres de plante ou ayurvédiques, Aroma-Zone peut être pratique lorsqu’on ne trouve pas chez l’herboriste.

Le packaging

Récup, récup, récup! On a toujours des flacons, bouteilles, verres, pots, autant leur donner une autre vie et éviter d’en acheter exprès. Si cela n’est pas possible, privilégiez le verre, de préférence ambré ou bleu, qui conservera mieux vos cosmétiques et n’ajoutera aucune particule.

Et avant de commencer, n’oubliez pas les précautions d’hygiène et de sécurité!

*Danièle Festy, Le guide illustré des huiles essentielles, éd. Leducs Pratique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s