50 astuces zéro déchet

Quelques astuces faciles à mettre en place lorsque l’on souhaite réduire ses déchets. Partagez les vôtres en commentaires pour que l’on s’améliore davantage.

Cuisine

Avoir des bocaux Pour ça, pas besoin de jeter tous ses tupp en plastique et se jeter sur la super marque qui coûte cher, on peut simplement récupérer les pots de conserves, bouteilles de jus… on trouve du verre partout!

Les no/beeswraps Pratiques pour conserver les aliments sans film alimentaire plastique, on peut les trouver facilement en magasins bio, sur internet ou les faire soi-même, avec des chutes de tissus sur lesquelles on fait fondre de la cire, au four. Pour ma part, ne souhaitant pas utiliser de cire d’abeille, je mets simplement de la cire de candelilla.

Le tawashi Pour faire la vaisselle ou le ménage, histoire de ne pas changer d’éponge dès qu’elle est sale, on peut simplement faire un tawashi à base de tissus récupérés. Vanessa en propose un DIY très clair sur son blog Gambettes Sauvages.

Le bloc de savon Pour ne pas utiliser de liquide vaisselle à la composition mystérieuse, un savon de Marseille sans glycérine suffit. Frottez simplement votre tawashi (ou brosse) humide dessus. Et si vous trouvez que cela ne fonctionne pas, pensez peut-être à votre alimentation. Si les traces restent sur la vaisselle, soit c’est un savon de mauvaise qualité, soit une alimentation pleine de mauvaises graisses.

Organiser les repas Cela semble très bête mais pourtant, préparer à l’avance quelques bases de repas avant de faire mes courses me simplifie la vie et m’évite beaucoup de gaspiller. Je prépare des bases de légumineuses, féculents qui peuvent faire plusieurs repas dans la semaine et je les accommode avec différents accompagnements et assaisonnements.

Avoir ses sacs pour les courses L’astuce la plus simple à mettre en place quand on sort faire les courses! J’ai toujours un petit tote-bag dans mon mini sac à main (un format parfait reçu dans une commande!) et si je vais faire les courses, je prends mon sac isotherme + mon sac Tajinebanane (format idéal!) et des pochons pour le vrac plutôt que d’emmener les bocaux. Si vous n’avez pas de pochons, vous avez peut-être des petits sacs en tissu ou pochons reçus dans les box beauté ou commandes en ligne? Voilà à quoi ils servent chez moi.

Acheter sans emballage C’est le plus sain et le plus simple. Pas de produits transformés = nourriture saine, simple et sans déchet.

Garder les emballages Quand j’achète avec des emballages, je les récupère pour les réutiliser ou les donner au marché car il y a toujours des petits producteurs qui en ont besoin pour les fruits et légumes ou oeufs. Je garde aussi les bocaux et bouteilles en verre (au lieu d’acheter une carafe!), les pots des cosmétiques ou ceux des yaourts, parfaits pour la peinture ou les activités manuelles.

Oublier l’essuie-tout Cela fait trois ans que nous n’utilisons plus l’essuie-tout… et je me demande pourquoi on en avait avant?! Nous utilisons des serviettes de table en tissu, avons des lingettes en tissu pour le ménage et si quelqu’un renverse son verre, hop, un coup de serviette et c’est réglé. Nous ne faisons pas plus de machines pour autant, on est toujours à 2 machines/ semaine (une serviettes + draps & une vêtements).

Congeler les restes S’il y a des restes qui ne pourront être rapidement consommés, je congèle tout, dans mes bocaux récup, même en verre oui oui! Il suffit simplement de ne pas les remplir en entier pour ne pas les éclater dans le froid (et faire refroidir les aliments avant congélation, cela va de soi).

Utiliser les épluchures Grâce à Mélanie je me suis mise à utiliser beaucoup plus les épluchures ou fanes que j’aurais auparavant jetés.

Et pourtant : pesto ou tartinades de fanes, gâteaux aux épluchures ou smoothies avec les pulpes sont délicieux.

Les queues des fraises peuvent servir à donner du goût à l’eau, en rajoutant du citron (le zeste suffit), de la menthe…

Côté beauté, les peaux d’avocat sont top pour la peau (pour nourrir les mains c’est parfait). Elles peuvent également servir à teindre vos tissus clairs dans les tons roses et rouges.

Pour les plantes, les peaux de banane servent à les faire briller.

Replanter Utiliser les noyaux et graines pour avoir de nouvelles plantes au jardin. Les noyaux d’avocat, de dates, de citron… donnent de jolies plantes. On peut aussi replanter les fruits et légumes qui ont germé, les pommes de terre ou le gingembre par exemple.

Composter Je n’ai pas encore mis cela en place mais j’y compte avant la fin de l’année tellement c’est simple et il y a d’utilité au compost.

Récupérer l’eau de cuisson Si je cuis des légumes à l’eau, je garde l’eau pour en faire du bouillon, en rajoutant herbes et quelques légumes. L’eau peut aussi servir une deuxième fois pour la cuissons du riz ensuite, qui sera un peu plus parfumé. L’eau de cuisson du riz quant à elle, est parfaite en cas de problèmes intestinaux. Elle peut aussi servir à nettoyer la cuisine (plaques de cuisson, évier, inox…)

Récupérer le marc de café Jeter le marc de café, jamais! Avec un peu d’huile végétale, je ne connais pas meilleur gommage. Il se garde au frais pendant quelques jours si vous n’utilisez pas tout d’un coup.

Le charbon binchotan J’en utilise depuis une dizaine d’années pour remplacer les bouteilles d’eau en plastique. Ces petits bâtonnets sont des charbons actifs en bois de chêne. Placé dans un pichet d’eau du robinet, il agit comme un filtre, grâce à sa structure microporeuse mais aussi parce qu’il a de très grandes qualités d’adsorption. (L’adsorption est le phénomène par lequel les molécules présentes dans un liquide se fixent à une surface solide). Le charbon est donc utile pour supprimer le chlore, les pesticides et herbicides, le benzène, le radon, et autres produits chimiques que l’on peut trouver dans l’eau du robinet. Je les achète ici, c’est 6 euros le charbon ou 17 les 3 et cela dure six mois.

Les perles de céramique Pour compléter les charbons, j’aime beaucoup les perles de céramique, en argile fermentée et cuite, qui ont l’avantage de durer toujours. Elles peuvent aussi aller dans le lave-vaisselle ou la bouilloire, pour éviter la formation de tartre.

Boire son thé dans un pochon en tissu Thé en vrac, plantes, herbes… Il y a de quoi faire pour éviter les sachets de thé qui contiennent quasiment tous du plastique. On trouve des pochons partout désormais et on peut les faire soi-même en récupérant des tissus également.

Le nettoyant pour la cuisine Un nettoyant très simple que j’utilise pour tout, dégraisser, désinfecter : récupérez vos épluchures d’agrumes, les mettre en bocal pour une à deux semaines, recouvertes de vinaigre blanc. Filtré, ce liquide est parfait pour nettoyer la cuisine, la salle de bains, les toilettes…

Les lingettes nettoyantes Si vous aimez utiliser des lingettes pour nettoyer rapidement après un repas, il suffit de mettre des chiffons, vieux tissus ou débarbouillettes dans un bocal et recouvrir du nettoyant. J’utilise les lingettes qui servaient pour le change de mon fils, trouvées chez les Tendances d’Emma, elles sont parfaites pour ça.

Salle de bains

Les carrés démaquillants Grâce à Mélanie, j’ai la chance de n’avoir jamais utilisé de cotons pour le démaquillage mais des petits carrés de tissus bien pratiques. J’ai acheté les miens sur Les Tendances d’Emma il y a des années, j’en utilise également de Kufu, fabriqués à Lyon avec des tissus upcyclés.

La brosse pour le corps Avant la douche, je suis adepte du brossage, parfait pour la circulation sanguine mais aussi pour exfolier la peau, sans utiliser le moindre produit qui se retrouvera ensuite on ne sait où.

Un oriculi Je n’aime pas trop utiliser de coton-tiges, je me contente de bien sécher mes oreilles et faire un nettoyage à l’huile de temps en temps, comme recommandé par l’ORL. Cependant l’oriculi est bien agréable de temps en temps, je l’ai trouvé chez Avril mais il y en a également à Lamazuna.

Un savon solide Pas fan des gels douche, je préfère utiliser du savon d’Alep, qui sert pour toute la famille, et surtout, pour tout : le corps, le visage, et en plus il peut servir de détachant et de lessive.

Le shampoing solide J’ai commencé par utiliser des poudres lavantes mais lors des jours de flemme, le shampoing solide est plus agréable. La recette qui met tout le monde d’accord est sûrement celle de Naturellement Lyla, à personnaliser en fonction de vos cheveux.

Le dentifrice Je vous renvoie vers cet article du blog pour des recettes de dentifrices maison, facile et zéro déchet.

Le cas de la brosse à dents Dur dur de trouver une brosse à dents qui ne génère pas trop de déchet, sachant que les poils ne se recyclent jamais. Sur les conseils de Mélanie et de mon orthodontiste il y a fort fort longtemps, j’utilise depuis quelques années une brosse à dents Bioseptyl, en plastique recyclé. Je garde le manche et remplace la tête tous les trois mois et je renvoie les plastiques inutilisables à la marque, tout simplement.

Utiliser des produits multi-usages Je n’aime pas avoir 50 produits dans la salle de bains et pour limiter les déchets, je ne trouve rien de mieux que d’utiliser des produits aux usages multiples, qui peuvent servir pour toute la famille. Les savons d’Alep et de Marseille, l’huile de coco pour le corps, les cheveux et la cuisine…

Garder les fins de savon Lorsque les savons arrivent à leur fin, ne pas les jeter mais les garder pour les faire fondre au bain-marie et refaire un savon. On peut également les mettre dans un collant pour les utiliser facilement. Comme j’utilise toujours le même savon d’Alep, je colle tout simplement les miettes de l’ancien sur le nouveau au cours de la douche.

Les règles Cup, protections lavables, culottes menstruelles, etc… Il y a de quoi faire désormais. Quand on connaît bien son corps, on peut aussi tout simplement ne rien utiliser et aller aux toilettes quand on sent que le sang vient (fonctionne aussi pour les très gros flux).

Sorties/voyages/vacances

Le kit pour déjeuner Pour manger dehors, un petit kit toujours sur soi avec des couverts + une serviette en tissu qui, dans le cas des pique-niques, fait souvent office d’emballage de sandwich.

Refuser Le plus simple quand on sort. Refuser les pailles, les serviettes en papier, les sacs inutiles, les bricoles cadeaux inutiles pour les enfants et qui finiront vite à la poubelle, les couvertures et écouteurs dans l’avion si vous le prenez, les échantillons de savons dans les hôtels…

Refuser les tickets de caisse Si le commerçant peut ne pas me l’imprimer, je ne le prends pas. Sinon, certains commerces les recyclent et si je sais que ce n’est pas le cas, je garde le ticket et il servira sûrement de liste de courses, qui finira ensuite dans la poubelle de recyclage.

Boire son café dans un mug réutilisable Une chose que beaucoup de gens font maintenant et très facile à mettre en place. Pour ma part, si je n’ai pas mon mug, je ne bois plus de café à emporter, je culpabilise trop sinon.

Le savon multi-usages Alep, Castille ou Marseille, les trois font plein de choses! Pour se laver le corps, le visage, pour les adultes comme les enfants et même bébé. Ils font office de détachant, de lessive, ils peuvent laver la vaisselle… Bref, c’est le produit à avoir en voyager pour éviter d’utiliser trop de choses.

La gourde La chose la plus facile à mettre en place, il existe beaucoup de gourdes maintenant, ma préférence va aux Qwetch, qui gardent l’eau froide ou chaude et sont très résistantes.

Le ménage

Le vinaigre blanc Pour nettoyer, rien de mieux! Il dégraisse, désinfecte, fait briller… Chauffé dans la bouilloire, il la nettoie, il nettoie les vitres, fait glisser l’eau et évite le calcaire de s’y poser sur le pare-douche ou la baignoire…

Le bicarbonate Encore un autre produit top pour le nettoyage. Du bicarbonate + du vinaigre blanc sur les surfaces, éviers, baignoire, on laisse agir, on frotte, on rince et c’est propre. Combo qui peut aussi déboucher la tuyauterie.

Le citron A mettre dans son vinaigre pour faire un super produit nettoyant… mais avant ça, frottez votre citron sur votre robinetterie, je n’ai rien trouvé de mieux pour la faire briller et effacer le calcaire!

Le petit plus : un nettoyant pour surfaces très sales. Dans un bol, mélanger du bicarbonate de soude et de l’aloe vera afin de former une pâte épaisse. Ajouter ensuite un peu de vinaigre blanc. Si vous en avez, vous pouvez également ajouter, juste avant le vinaigre blanc, du savon noir. Après ça, appliquer sur la surface à nettoyer et frotter au tawashi ou chiffon. Et c’est tout!

L’habillement

Ne plus acheter Une idée qui paraît bête mais au final, quand je regarde l’évolution de mon dressing depuis dix ans, c’est ça qui ressort le plus. J’ai arrêté les achats de vêtements pour compenser les mauvaises journées, les soucis de santé, etc. Et ensuite, j’ai décidé de ne plus acheter du tout ce qui ne correspond pas à mon éthique donc, si c’est fabriqué dans des conditions louches (ou que je ne sais pas comment), que c’est quelque chose qui ne durera pas ou ne va pas être porté longtemps, je n’achète pas. Et c’est tout.

Acheter en seconde main Le plus simple quand on veut quand même acheter des vêtements et chaussures et faire fonctionner l’économie circulaire. Tout le monde connaît la plate-forme Vinted, hyper pratique et facile d’utilisation. Et les produits éthiques me direz-vous? Eh bien dans ces cas-là on va sur Ethic2hand, une plateforme où l’on peut acheter et revendre ses produits éthiques (et donc oublier l’argument éthique = cher).

Récupérer les tissus de vêtements pour en faire d’autres vêtements, chiffons, emballages cadeaux, etc

Les enfants

Simplifier Avant d’avoir un enfant j’étais persuadée qu’il fallait plein de choses et puis… Ce qui prime, c’est surtout la sécurité et l’affection. Avoir une table à langer, un sac de change, une poussette, des robots juste pour bébé et tant d’autres choses, est-ce vraiment utile? Pas vraiment! A chacun de voir ce qui lui est nécessaire mais acheter beaucoup avant la naissance, pas utile.

Moins de jouets Là aussi, moins c’est mieux. Je n’ai jamais été adepte du trop et j’ai mis du temps à imposer l’idée à la famille et aux proches qui veulent souvent, et c’est de la gentillesse pure, gâter les enfants. Mais faites l’expérience, votre enfant jouera toujours avec les mêmes jouets ou des bâtons ou cailloux dans la nature, pas besoin de trop de jouets. Et si vous en souhaitez, on peut emprunter aux copains, aux ludothèques…

Les couches réutilisables La plus grande dépense et le plus gros déchet quand on est parent je crois. Et maintenant que j’ai remarqué que ça ne faisait pas beaucoup de lessives en plus (l’avantage du dressing minimaliste, c’est qu’on fait beaucoup moins de machines!)

Le change Pour le change, nous utilisions des débarbouillettes + du liniment maison. Et dehors, débarbouillette en tissu + eau, pas besoin de beaucoup plus!

Autres

Récupérer les bougies Je fais beaucoup de bougies et lorsqu’elles arrivent à leur fin, je fais fondre mes fins de bougies comme mes savons pour en faire des bougies plus petites et récupérer les pots souvent jolis. Les pots me servent ensuite à faire de nouvelles bougies, font office de bols dans la cuisine, de verres, de photophores, etc

Meubles & électroménager Plutôt que d’acheter neuf, il est possible de favoriser l’économie circulaire, notamment grâce à des sites comme Co-Recyclage où chacun peut donner des affaires qu’il n’utilise plus. Il existe aussi désormais beaucoup d’endroits pour réparer ou apprendre à réparer ses affaires et ne pas les jeter, les faire durer plus longtemps.

Et vous, avez-vous des astuces zéro-déchet?

4 commentaires

  1. Waouh ! Je suis très touchée d’être tant citée dans ce super article (moi qui n’est pas vraiment le sentiment d’être un exemple dans le zero déchet lol) Merci ! Ceci dit c’est toi mon maître en la matière. Je sais que nous avons encore beaucoup d’efforts à faire de ce côté là. J’ai par exemple encore du mal à me passer d’essui tout…mais c’est prévu ! Je fini le dernier rouleau et c’est fini ! J’ai aussi un rouleau de film étirable et un autre d’alu que je veux terminer avant de m’en passer. N’ayant plus de micro ondes cela va être plus simple (j’utilisais surtout le film emballage pour réchauffer les restes, avant d’acheter une cloche et…de donner notre micro ondes à l’étudiant de la maison) Nous avons essayé le tawashi mais l’homme de la maison (qui est de corvée de vaisselle) trouve que ça ne nettoie pas super bien et surtout ce n’est pas pratique à tenir en main. Du coup c’est brosse en bois et fibres naturelle. Mais nous utilisons encore des éponges (naturelles, mais jetables…)
    Comme tu le sais pour le moment je n’ai pas trouvé le dentifrice solide qui me convienne. Je suis repassée il y a peu au savon au lieu du gel douche et j’ai fais un gros tri dans ma salle de bain cet été. Vive la simplicité ! Nous récupérons beaucoup l’eau aussi à la maison (eau de cuisson, eau du récupérateur d’eau…)
    Tu pourras nous en dire plus sur le nettoyage des oreilles à l’huile ? ça m’intrigue ! J’utilise un spray d’eau de mer pour ma part. Mais D lui ne se voit pas se passer de coton tige….

    J'aime

    1. Merci pour ton long commentaire 🙂 Je commence par le plus glam : les oreilles! Je mets simplement de l’huile végétale (olive ou amande douce), dans un compte-goutte. Je fais chauffer le flacon entre mes mains et je verse deux gouttes dans l’oreille, tête couchée, oreille à nettoyer vers le haut. J’attends ensuite cinq à dix minutes et je retire le surplus avec un carré démaquillant, morceau de tissu ou autre. Et en fait c’est tout. Je fais ça deux fois par semaine. J’avais beaucoup de mal à supprimer les coton-tiges mais vu que j’ai récupéré en audition depuis que je procède ainsi (merci l’orl). Pour le dentifrice, je te comprends, je travaille encore ma recette pour obtenir LA recette qui me laissera un goût frais durablement… et c’est dur!
      Trop bien pour l’essuie-tout, tu verras, on l’oublie vite! Tu sais, même mon mari a zappé (et il utilisais 3 rouleaux par semaine…)

      J'aime

  2. Merci d’avoir partagé un article aussi complet. Avec monsieur on fait des progrès au niveau du zéro déchet dernièrement. Cela fait un moment déjà que film plastique et aluminium ont disparu du placard, on utilise beaucoup de pots en verre comme contenants. La lessive est faite maison aussi grâce à ta recette (merci monsieur!) depuis plusieurs mois. Là on travaille sur un compost qui pourrait rester sur le balcon, et en plus ça aiderait les plantes. Maintenant faut que je me mette à la couture pour réutiliser nos vieux vêtements, cette partie là, c’est pas gagné…des conseils?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s