Les poudres pour les cheveux





C’est une discussion avec ma soeur qui m’a fait réaliser que ce qui me semblait logique depuis des années, à savoir se laver des cheveux avec des poudres, n’était peut-être pas naturel pour tous et pas forcément facile à comprendre, alors voici un petit article pour en parler. Bien entendu, la liste des poudres dont je parle ici n’est pas exhaustive tellement il en existe!


Les poudres lavantes



De nombreuses poudres, provenant la plupart du temps des arbres (noix, feuilles…), mais aussi de fruits et de la terre, tout simplement, permettent de laver nos cheveux en douceur, sans utiliser de produits agressifs pour le corps ni la planète. Associées à de l’eau, de l’aloe vera ou encore d’autres poudres, elle se transforment en soin capillaire complet.


Le shikakai


Le shikakai est sans doute la poudre capillaire la plus connue dans l’Hexagone. C’est une poudre extraite des cosses de l’acacia concinna, un petit arbuste d’Inde. Riche en saponines, il lave les cheveux, les fait briller et leur donne un toucher soyeux. C’est également un anti-pelliculaire efficace et un très bon démêlant, ce qui en fait un soin très complet pour les cheveux. Shikakai signifie d’ailleurs « fruit des cheveux ».
Poudre ayurvédique qui équilibre les trois doshas.


Le ghassoul



Le ghassoul est une poudre volcanique lavante originaire du Maroc. Contrairement aux autres poudres dont je vous parle ici, il ne contient aucun tensioactif et lave par action mécanique en absorbant les graisses. Il est donc très doux et n’agresse pas le cuir chevelu. C’est également un nettoyant visage complet, un soin gommant


Le reetha



Riche en saponines, cette poudre ayurvédique mousse beaucoup. Elle est parfaite pour qui veut commencer à se laver les cheveux avec des poudres naturelles. Apaisante, elle est parfaite pour les cuirs chevelus sensibles. Elle lutte aussi très bien contre les pellicules.
Apaise Pitta et Kapha


Le sidr



Une poudre ayurvédique qui lave bien les cheveux, leur donne du volume. C’est une poudre parfaite pour les cheveux colorés puisqu’elle évite de les faire dégorger et fixe la couleur. Cette poudre est aussi parfaite pour les cuirs chevelus irrités et les pellicules.
Apaise Pitta et Kapha


La poudre d’orange



Une poudre parfaite pour laver les cheveux à sec, les faire briller et les démêler. Elle va de surcroît renforcer la fibre capillaire. On peut l’utiliser en shampoing sec, seule.
Apaise Vâta et Kapha



Les poudres soin



En plus des poudres riches en saponines qui lavent le cheveu, on trouve dans la nature un grand nombre de poudres qui vont traiter en profondeur divers problèmes capillaires.


Les argiles



Gros avantage des argiles, elles viennent de très près et sont faciles à trouver et économiques.
Argile blanche : pour tout type de cheveux, à associer avec une poudre lavante dans un shampoing, en masque, elle est parfaite en shampoing sec, seule ou associée à d’autres poudres (orange, sidr, reetha, shikakai, arrow root…)
Argile verte : nettoyante, purifiante (comme le ghassoul, elle absorbe l’excès de sébum). Associée avec une autre poudre riche en saponines, elle sera un shampoing parfait pour les cheveux gras.
Argile rose : nettoyante, tonifiante, très douce, parfaite pour les cheveux sensibles et irrités. A utiliser associée à une poudre lavante pour un shampoing ou en masque (2 càs d’argile + 1 càs hydrolat)


Le neem



Détoxifiante, la poudre de neem est aussi une poudre apaisante, parfaite pour lutter contre les pellicules et autres soucis de cuir chevelu irrité. On peut l’utiliser en masque capillaire, combinée à d’autres poudres, ou en shampoing sec, mélangée avec du ghassoul et du sidr par exemple.
Usage déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 3 ans
Apaise Pitta et Kapha


La guimauve



Une poudre qui gaine et démêle les cheveux. Elle apaise aussi les cuirs chevelus sensibles. Un ingrédient parfait à ajouter dans un shampoing poudre ou solide, mais aussi pour faire des sérums gainants, gels coiffants, lotions capillaires…
Poudre ayurvédique qui équilibre les trois doshas.


L’hibiscus



Une poudre fortifiante et stimulante, amie des cheveux ternes et fragiles. Elle favorise la pousse des cheveux. Elle peut aussi colorer les cheveux, alliée à des hennés.
Usage déconseillé pendant la grossesse



Comment procéder?



Pour faire un shampoing naturel, rien de plus facile. Il suffit de mettre de la poudre dans un bol (dosage en fonction de la longueur de ses cheveux, il vous faudra sans doute un peu tâtonner au départ), d’ajouter un peu d’eau, bien mélanger afin de former une pâte épaisse puis appliquer sur cheveux déjà humides, masser, laisser poser puis bien rincer.



Cependant, je le sais, cette méthode peut quelque peu désarçonner toute personne peu habituée aux produits naturels. Par ailleurs, si vous utilisez habituellement des produits conventionnels, remplis de silicones et autres choses inutiles pour la fibre capillaire, vous aurez sans doute l’impression de vous salir les cheveux : il n’en est rien. Commencer une routine capillaire naturelle prend du temps, je vous conseille de commencer par supprimer les produits avec silicones et sls. Les shampoings, mais aussi tout le reste : démêlants, après-shampoings, lotions lissantes, etc, tous ces produits contiennent des éléments qui à terme, abîment le cheveu et le rendent terne. Ensuite, tenter un shampoing poudre une fois par semaine, pour voir. Si vraiment la poudre ne vous sied pas, vous pouvez utiliser des produits capillaires de marques naturelles, avec le moins d’ingrédients possible. Pour ma part, ma transition a duré un an et désormais, je ne peux plus rien utiliser d’autre que les poudres pour laver et soigner mes cheveux. Alors oui, il y a des périodes où l’on trouve ses cheveux ternes, qu’ils se coiffent bizarrement, mais c’est normal, après avoir utilisé des années durant des produits agressifs et qui donnent l’illusion de la propreté et de la perfection. Faire une transition vers le naturel (pour les cheveux comme le reste), c’est accepter que tout ne sera pas exactement comme avant et surtout, tâtonner avant de trouver la recette qui nous convient. C’est aussi abandonner (ou considérablement réduire) le sèche-cheveux, lisseur et autres appareils chauffants sur les cheveux, et ça, on n’a pas l’habitude en 2019!


Recettes express


Shampoing express



2 cuillères à soupe de shikakai
De l’eau chaude ou hydrolat adapté à votre type de cheveux
Mélanger pour obtenir une pâte que vous appliquez sur cheveux humides. Masser et laisser poser 3 minutes puis rincer abondement.
Ajouter une cuillère à soupe de guimauve pour obtenir un shampoing démêlant.


Shampoing pour cheveux gras/pellicules



1 cuillère à soupe de poudre de reetha
1 cuillère à soupe de poudre de sidr
1 cuillère à café de gel d’aloe vera
1 cuillère à soupe d’hydrolat de Bay Saint Thomas (fortifiant, purifiant, favorise la pousse des cheveux)
Mélanger les poudres. Ajouter l’aloe vera et l’hgydrolat. Ajouter un peu d’eau chaude si besoin. Appliquer sur cheveux humides, masser et laisser poser pendant dix à quinze minutes. Bien rincer.


Shampoing cheveux secs/abîmés



1 cuillère à soupe de ghassoul
1 cuillère à café de poudre d’orange
1 cuillère à café d’huile de coco
1 cuillère à soupe d’eau
Mélanger les poudres puis ajouter l’huile et l’eau. Appliquer sur cheveux humides, masser et bien rincer.


Shampoing sec



1 cuillère à soupe de sidr
1 cuillère à soupe de poudre d’orange.
Bien mélanger les poudres. Appliquer entre deux shampoings si nécessaire, masser, attendre quelques minutes puis brosser les cheveux tête en bas.

Attention! Certaines poudres sont volatiles. Il convient de ne pas les respirer et utiliser de préférence un masque pour éviter de le faire. Evitez également le contact avec les yeux.

Voilà quelques bases pour les poudres pour les cheveux, il y a au final des centaines de recettes possibles et inimaginables. Si vous avez des questions, posez-les, j’y répondrai.



5 commentaires

    1. On peut utiliser la poudre de guimauve pour le visage (masque avec huile ou un peu d’eau, mélangée à des argiles) mais je l’utilise surtout pour les cheveux : dans mon shampoing (soit dans la composition de mon shampoing solide, soit version poudre en petite proportion, mélangée à des poudres lavantes ou argiles); en masque, mélangée à des beurres assez riches ou tout simplement en spray démêlant, version macérat aqueux. Pour faire un macérat aqueux de guimauve, il suffit de laisser macérer la poudre quelques heures dans l’eau, à l’abri de la chaleur et la lumière, puis bien retirer la poudre tombée au fond. Le macérat de guimauve + huile de piqui = spray démêlant pour de belles boucles. Macérat de guimauve + aloe vera = gel capillaire. J’espère t’avoir aidée 🙂

      J'aime

Répondre à justinesli Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s